En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et autres usages fournis sur ce site.
Notre serveur vidéo envoie un cookie pour distribuer la vidéo et récupérer les statistiques de lecture, si votre navigateur est réglé pour "ne jamais accepter les cookies" ou "bloquer les cookies de sites web tiers", la fenêtre de lecture vidéo une fois déclenchée affiche "media not found" (le média est bloqué). Pour voir les vidéos, vous devez accepter le cookie "videosenligne.crihan.fr" du serveur vidéo au moins une fois.

1959: Le Bac

 
Archives Anglaises Liées :
Archives Françaises Liées :
Rappel historique
1952 : à Rouen ouverture du pont Corneille reconstruit. 1956 : ouverture du pont Boïeldieu et du pont Jeanne d’Arc (ce dernier n’existant pas avant-guerre). 1970 : mise en service du pont Guillaume le Conquérant. A chaque fois qu’un nouveau pont est construit sur la Seine, le mode de traversée traditionnel par bac diminue ou disparaît.
Film
films de famille quilichini (2)
Réalisateur
Quilichini Armand
Année
1959
Format
8 mm, Couleur, Muet
Lieu
Rouen
Thématique
La Seine
Résumé
Ces images datent de 1959. Elles montrent des familles empruntant un jour ensoleillé le bac de la Mailleraye, unique moyen de traverser la Seine, entre Rouen et l’estuaire. À l’origine, les passages d’eau sont manœuvrés à la rame ou à la voile. Au XIXème siècle, certains d’entre eux sont convertis à la vapeur, comme celui de la Mailleraye dès 1895, ce qui leur permet de transporter des charges de plus en plus lourdes, dont des automobiles. Mais en cette année 1959, année de ce film, un premier événement va radicalement changer le comportement des habitants des bords de Seine : l’inauguration du Pont de Tancarville, premier pont enjambant le fleuve entre Le Havre et Rouen. Le film de famille d’Armand Quilichini devient ainsi un témoignage unique d’un temps désormais révolu…
Partage Social
 
Localisation :
.

À PROPOS DU CINÉASTE :

Quilichini Armand (1915 – 1998)

Quilichini Armand (1915 – 1998)

Fonctionnaire territorial, secrétaire général de la Mairie du Trait (76), on lui doit diverses vues de sa ville d’adoption, enregistrées au cours des années 50 et 60.