En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et autres usages fournis sur ce site.

1930: Pêche au hareng

 
Archives Anglaises Liées :
Archives Françaises Liées :
Rappel historique
À Lowestoft et à Great Yarmouth, la pêche au hareng était une activité cruciale pour la vie économique de la côte Est. Sur la côte d'Est Anglia, la saison de pêche au hareng durait d'octobre à décembre. Les pêcheurs écossais venaient rejoindre la flotte locale de Lowestoft. En 1913, qui fut la plus belle année de cette industrie, plus d'un millier de bateaux de pêche étaient réunis dans les ports de Yarmouth, Lowestoft et Southwold. C'était l'âge d'or des chalutiers à vapeur qui avaient remplacé les voiliers. En anglais, ces bateaux sont appelés ""drifters"" (dériveurs) parce qu'ils se laissent dériver toute la nuit pour remplir leurs filets. Une grande partie de la population de Yarmouth et de Lowestoft dépendait de cette pêche. Le hareng faisait vivre un grand nombre de vendeurs, nettoyeurs, tonneliers, constructeurs de bateaux, de filets, de réparateurs et bien d'autres métiers. Mais en 1913, son déclin était proche. Dans les années qui suivirent, la Mer du Nord surpêchée ne pouvait plus fournir les quantités de poissons habituelles d'une flotte aussi importante. Au fil des ans, le nombre de bateaux locaux a diminué et de moins en moins de bateaux écossais faisaient le voyage pour venir pêcher le hareng. Le dernier "herring drifter" a jeté ses filets au large des côtes d'East Anglia en 1960. Ce type de film est donc un document historique essentiel sur cette importante industrie qui a fait vivre pendant de nombreuses décennies les populations de la côte Est en Angleterre.
Film
Pêche au hareng en Mer du Nord
Réalisateur
Ford Jenkins
Année
1930
Format
16 mm
Lieu
Lowestoft, Suffolk
Thématique
Agriculture et Pêche
Résumé
Ce film présente de remarquables scènes de pêche tournées à bord des chalutiers à vapeur, dans des zones de pêche situées à quelque 50km au large. Pendant le voyage, l'équipage prépare les filets qui seront mis à l'eau avant la nuit. Soutenus par des bouées, ils mesurent environ 3km de long et ne seront tirés qu'à l'aube. À l'aube, les pêcheurs remontent les filets sous les cris des mouettes à la recherche de prises faciles. Quand la pêche est bonne, la remontée des filets peut nécessiter jusqu'à douze heures de travail. Dès que les filets sont à bord, les bateaux se font la course pour arriver les premiers au port et obtenir les meilleurs prix. Les treuils vident les cales sur les quais, où le poisson est trié dans des tonneaux. Les harengs sont ensuite vidés par des Écossaises, réputées par leur rapidité et leur dextérité. Une partie du poisson est mise en caisse avec de la glace pilée pour être exportée vers l'Europe et d'autres pays. Une autre partie est salée ou mise en conserve dans une saumure spéciale appelée la ""Scots Cure"", connue pour ses vertus préservatives. Le film a été réalisé en 1930 par Ford Jenkins, un photographe et cameraman local, qui a fait deux voyages en mer sur un ""drifter"". Ford Jenkins appartenait à une famille de photographes et de cinéastes réputés dans la région. Son oncle Barrett Jenkins, a filmé de nombreux événements dans la région de Southwold pendant les années 1920. Certains de ses films son disponibles dans les Archives cinématographiques de Norwich.
Partage Social
 
Localisation :
.