En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et autres usages fournis sur ce site.
Notre serveur vidéo envoie un cookie pour distribuer la vidéo et récupérer les statistiques de lecture, si votre navigateur est réglé pour "ne jamais accepter les cookies" ou "bloquer les cookies de sites web tiers", la fenêtre de lecture vidéo une fois déclenchée affiche "media not found" (le média est bloqué). Pour voir les vidéos, vous devez accepter le cookie "videosenligne.crihan.fr" du serveur vidéo au moins une fois.

1945: les Ruines

 
Archives Anglaises Liées :
Archives Françaises Liées :
Rappel historique
30 mai - 4 juin 1944 : la "semaine rouge" (bombardements alliés quotidiens) multiplie les ravages à Rouen et dans les environs. La tour Saint-Romain de la cathédrale brûle, ainsi que de nombreuses rues. Pompiers, secouristes et particuliers se dévouent sans compter pour dégager les personnes ensevelies, car les caves-abris elles-mêmes ne résistent pas, ou sont envahies par l'eau.
Film
Ruines
Réalisateur
Bignon Fernand
Année
1945
Format
8 mm, N&B, Muet
Lieu
Caen & Esquay Notre Dame
Thématique
Guerres
Résumé
Même si les premières images sont pleines d’espoir (un titre de journal évocateur, de nombreux sourires sur les visages de tous ces inconnus filmés en gros plan), il est ici question de désolation. Ou plutôt, de reconstruction, après la désolation. La guerre est finie et ses plaies, comme on le perçoit avec ces images, sont terribles : maisons détruites, villes rasées, édifices meurtris, la tâche paraît immense pour cet homme seul au milieu des gravats. Des hommes et des femmes proposent fruits et légumes de saison étalés sur des carrioles arrêtées au bord de trottoirs inexistants. De jeunes filles batifolent à bord des plages du débarquement, encore encombrées de carcasses de camions explosés et de barges défoncées, à proximité desquelles de jeunes enfants jouent dans le sable. La vie continue…
Partage Social
 
Localisation :
.

À PROPOS DU CINÉASTE :

Bignon Fernand  (1888 – 1969)

Bignon Fernand (1888 – 1969)

Photographe professionnel, installé à Gisors (Eure) dans les années 30. D’abord apprenti horloger à Caen (Calvados), il s’initie à la photographie à la Société Caennaise de Photographie dont il devient membre en 1911.