En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et autres usages fournis sur ce site.

1949: La Reconstruction

 
Archives Anglaises Liées :
Archives Françaises Liées :
Rappel historique
30 mai-4 juin 1944 : la "semaine rouge" (bombardements alliés quotidiens) multiplie les ravages à Rouen et dans les environs. La tour Saint-Romain de la cathédrale brûle, ainsi que de nombreuses rues. Pompiers, secouristes et particuliers se dévouent sans compter pour dégager les personnes ensevelies, car les caves-abris elles-mêmes ne résistent pas, ou sont envahies par l'eau.
Film
Fiction Strelisky
Réalisateur
Lefebvre Bernard dit Elebé
Année
1949
Format
16mm, N&B, Muet
Lieu
Rouen
Thématique
Guerres
Résumé
Ce court-métrage muet et en noir et blanc date de 1949. Il met en scène le comédien Louis Strelisky, qui dirigea jusqu’en 1933 le Théâtre Français, situé place du Vieux Marché à Rouen et détruit par les bombardements en 1944. Notre héros est un mélange de Charlie Chaplin (par la taille et certaines attitudes) et Jacques Tati (par le comportement loufoque). Sa déambulation rouennaise fort sympathique nous permet de nous rendre compte des énormes travaux effectués après guerre et qui ont consisté à surélever les quais de Seine, allant notamment jusqu’à couper totalement la partie basse de la rue Jeanne d’Arc. Dans ce film du photographe Ellebé, commenté pour l’occasion, certains reconnaitront le journaliste Roger Parment, figure de la presse normande d’après-guerre. Enfin, pour les plus perspicaces, ils remarqueront la devanture d’un bistrot des quais portant comme nom le « Café de la Seine Maritime ». Un nom prémonitoire puisqu’à l’époque le département 76, dont Rouen est le chef-lieu, s’appelait encore « Seine Inférieure »…
Partage Social
 
Localisation :
.

À PROPOS DU CINÉASTE :

Lefebvre Bernard dit Ellebé (1906 – 1992)

Lefebvre Bernard dit Ellebé (1906 – 1992)

Photographe et cinéaste professionnel (studio Photo Ellebé, place Beauvoisine à Rouen) il est l’auteur de milliers de photographies sur Rouen au milieu du XXe siècle. Comme cinéaste, on lui doit divers reportages et documentaires (premiers essais en 16 m/m couleur en 1937) ayant pour thème les voyages, la vie maritime, et divers événements rouennais couvrant les décennies des années Trente à Soixante.